Actualités
22/10/19 Liste des bugs connus dans les drivers NVIDIA GeForce 440.97
22/10/19 Drivers GeForce 440.97 pour Windows 10 1909 et Call of Duty : Modern Warfare
22/10/19 Mise à jour des caméras GoPro pour supporter la batterie de la HERO8 Black
21/10/19 Free réduit le nombre de machines virtuelles à 2 pour la Freebox Delta
21/10/19 Creative finalise le dernier pilote beta pour les Sound Blaster AE-7/AE-9
18/10/19 Pioneer et Sony annoncent la fin du support de Windows 7 pour leurs produits
18/10/19 Version 12 du pilote Microsoft Mouse and Keyboard Center
18/10/19 Le pilote AMD Radeon Software Adrenalin 19.10.1 devient WHQL
17/10/19 Les effets RGB de l'AE-5 disponibles dans le Sound Blaster Command avant la fin d'année
14/10/19 Fin des micro-coupures pour les Creative Sound Blaster AE-7/AE-9 ?


Fichiers
22/10/19 Fractal Audio Axe-Edit III 1.03.08
22/10/19 Fractal Audio Axe-Fx III 10.01
22/10/19 Tobii Ghost 1.7.0
22/10/19 SOG PRO-M7 1.0.0.1
22/10/19 Leica M/M-P (Typ 240) 2.0.6.0
22/10/19 Endgame Gear XM1 1.86 bêta
22/10/19 NVIDIA NVS/Quadro ODE 440.97 WHQL
22/10/19 ADATA XPG SPECTRIX S40G VB411D43
22/10/19 NVIDIA GeForce 600/700/800/900/10/16/20 440.97 WHQL
22/10/19 GoPro HERO5 Black 2.70
Accueil / Autres
Répondre Actualiser Rechercher S'inscrire ou s'identifier FAQ

Pages : 1 - 2 - 3 - 4
Page suivante

Par JML
Le 27/06/2013 à 16:34:47



Inscription : le 31/01/2004
Localisation : Brive La Gaillarde
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de JML
Bonjour

Je crois que la démocratie, la vraie démocratie, celle qui permettra aux Peuples d'élire et de sanctionner leurs représentants débouchera sur le choix du système.

A partir du moment où il sera possible au Peuple de dire Non.

De dire tant que vous nous donnerez à choisir entre ces personnes qui sont dévorées par l'ambition l'orgueil l'argent nous ne les élirons pas.

A partir de ce moment là, le Peuple devra choisir plus que les personnes, mais le système avec lequel il veut vivre.

Le Peuple sera donc obligé de faire des choix et de les assumer.

Bien sur, au début, il y aura surement des cafouillages, mais petit à petit le Peuple apprendra et prendra en main son destin.

Je ne suis pas sur que la vraie démocratie débouche sur une acceptation responsable du système de vie sur la terre mais j'y crois.

Par défaut je fais pleinement confiance à l'humanité, même si je pense faire parti de ces rares personnes qui voient le monde tel qu'il est vraiment, un monde fait par des canailles au profit des crapules.

Mais ce monde ne demande qu'à changer, il faut je pense que la vraie démocratie équilibre la vie de l'humanité.

L'espoir, la colère, le positif, le négatif, l'envie de détruire ou d'avancer, l'envie d'aimer ou de haïr, l'envie de posséder ou de voler ainsi de suite ne sont que des expressions de situations humaines à un instant T.

Elles ne correspondent pas à une situation générale de l'espèce humaine, lorsque les uns pensent ceci, les autres pensent cela, je reste persuadé que cela s'équilibre dans la vraie démocratie.

L'équilibre ainsi obtenu devrait déboucher vers un certain niveau de sagesse humaine, permettant la survie de l'humanité.

Ce n'est pas une certitude mais j'y crois.
.
Par leo2breizh
Le 28/06/2013 à 21:36:24

Inscription : le 15/01/2008
Localisation : Brest
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de leo2breizh
Bonjour à tous

Mais tu n'est pas tout seul JML.

Utopie qu'est la démocratie.

Oui et non, pour que ça fonctionne
réellement il faudrait que l'on enleva
du cerveau la soif du pouvoir, la soif
d'argent, la soif de sexe et que sais-je
encore.

La nature humaine est ainsi faite.

Nous sommes imparfait, la sagesse
ce n'est pas pour tout de suite mais
on en prend le chemin, chaotique il
est vrai, mais on en prend le chemin.

Comme disait ce bon Doc Albert Einsten
"l'humanité ira loin si elle ne s'autodétruit
pas avant".

Gardons espoir, tout comme toi je fais parti de
ceux qui y croit.
Par leo2breizh
Le 28/06/2013 à 21:50:49

Inscription : le 15/01/2008
Localisation : Brest
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de leo2breizh
Et une dernière pour la route.

" C'est le grain de sable qui
fait le désert".

Proverbe arabe.
Par leo2breizh
Le 28/06/2013 à 22:17:48

Inscription : le 15/01/2008
Localisation : Brest
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de leo2breizh
ah bin non c'était pas la dernière ...

"Parler d'humanité c'est tout comme regarder un ciel d'été remplit d'étoiles ... ça fout le vertige."

Moi ... ;)
Par loulmalet
Le 29/06/2013 à 02:03:40



Inscription : le 17/01/2008
Localisation : Montpellier
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de loulmalet
Bonsoir,

" Le grain de sable fait le désert ", tout un peuple accumule beaucoup de grain de sable, de quoi faire.

Mais, selon mon avis, ces grains de sables doivent se responsabiliser pour que l'on subisse un changement, venant du peuple et pas des nos dirigeants actuels ou passés qui forment une oligarchie trop cantonnée dans sa pensée et ils ne sont pas assez nombreux pour décider du sort d'un Pays, à mon avis.

Bref, je suis pour le changement, depuis que l'on en parle dans les hauts greniers bourgeois ayant la soif du pouvoir, il n'a pas eu lieu, le peuple fera ce changement, sinon, on est voué à répéter les échecs actuels maintes fois, surtout venant de nos dirigeants.

Je suis conscient que l'homme à soif de pouvoir, d'argent, de sexe, etc ... et que de ce fait, le changement dont je parle pourrait très bien mal se passer, mais au moins, pour une fois, on fera avec le peuple, car il tiendra une importance capitale dans les décisions faites pour son Pays.

Mais, lorsque les hommes " du peuple " décideront, ils devront acquérir aussi plus de sagesse afin de ne pas ruiner toute tentative de " souveraineté par le peuple pour les peuples " et par la même, montrer qu'il peut mieux faire que notre système oligarchique actuel.

D'où la notion de responsabilisation, on est assisté, bien trop, lorsque l'on décidera pour nous même sans qu'une personne au pouvoir, ou une autre d'ailleurs décide à notre place, on aura fait un grand pas en avant.

Bon, ce n'est qu'un avis sur le sujet, je ne peux pas dire que c'est la seule solution, puisqu'il faudra faire avec les avis d'un peuple entier, et que cela ne sera pas simple au début.

Décider ensemble de ce que sera l'avenir de notre Pays à la place de nos dirigeants actuels, me semble être une très bonne alternative, pour qu'un changement ait lieu. Mais il faudra agir et ne pas rester sur de belles paroles comme savent si bien le faire nos " soit disant dirigeants "

A++
Par JML
Le 29/06/2013 à 13:05:07



Inscription : le 31/01/2004
Localisation : Brive La Gaillarde
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de JML
Bonjour

L'ambition l'orgueil l'argent et puisque l'on est parti le sexe font l'humanité et ne sont pas un problème pour la démocratie et encore moins pour l'humanité.

Le Lion mange la Gazelle mais le Gazelle ne mange pas le Lion ce n'est pas pour cela qu'ils ont disparu l'un et l'autre.

Le Lion mange la Gazelle mais le Lion protège son territoire donc il n'y a pas beaucoup de Lion par parcelle et la Gazelle vit en groupe sur le même territoire.

Ceci s'appelle l'équilibre, la nature provoque des équilibres même lorsque les uns mangent les autres.

Les systèmes humains sont déséquilibrés c'est pour cela qu'ils fonctionnent si mal.

La démocratie la vraie rétablira l'équilibre par le fait du nombre pour le Peuple et de la récompense suivi de la sanction pour les représentants du Peuple.

Si le peuple ne vote pas dans sa totalité le système se trie et les gens qui ont des intérêts au système font seul le système qui se déséquilibre et devient l'armée des copains et des intérêts.

Si les représentants du Peuple ne risquent rien très vite ils ne travaillent plus pour le Peuple mais pour eux.

Il faut donc un système qui élit et qui sanctionne permettant ainsi à l'ensemble du Peuple de s'exprimer lors de l'élection, ceux qui ont intérêt que le système perdure, comme ceux qui ont intérêts que le système change.

C'est ceux qui seront les plus nombreux qui remporteront, c'est la démocratie.

Ceux qui veulent que le système continu ou ceux qui veulent que le système change.

La philosophie et les philosophes proposeront aux peuples de nouveaux systèmes, c'est leur rôle et ils le font très bien.

Le Peuple n'aura plus qu'à choisir, validant ainsi par l'élection sans sanctionner les représentants du système choisi.

Le problème est que le système qui gère l'humanité est le Capitalisme Libéral, qui est un système comme un autre, mais pour le moment personne n'a donné son avis pour le choisir.

Il s'impose par le pouvoir de l'argent, des médias et des oligarchies qui ont comme intérêt ce système, puisque ce système les récompenses grassement.
.
Par loulmalet
Le 29/06/2013 à 15:16:20



Inscription : le 17/01/2008
Localisation : Montpellier
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de loulmalet
Salut,

JML, C'est dingue comme nos posts se complètent bien. J'avais complétement oublié de préciser la notion d'équilibre, mais je vois que tu as une idée bien précise sur le sujet, en tous cas, pas exactement la même que moi.

Tout ce que tu dis est logique, donc, je suis très bien, mais est-ce que cette logique ou ces raisonnements seront bien pour nous ?

Je parle de mon raisonnement comme du tiens, ou comme celui de Léo, il ne s'agit pas de faire une synthèse des avis mais pour s'entendre tous, sur un futur sujet concernant le peuple que nous représentons et à qui, j'espère on donnera le droit de voter:" non ", face aux systèmes oligarchiques basés sur le capitalisme libéral.

Je ne sais pas si je précise bien le fond de ma pensée ... je critiquerais juste l'explication entre l'humain et la nature.

On est bien différent de la nature biologique qui est là depuis bien avant nous, je ne pense pas que l'équilibre dans l'humanité puisse se comparer ou se fondre avec la nature.

Par contre, notre nature est bien faite, c'est vrai, quant l'homme ne vient pas y mettre son grain de sel. D'ailleurs, elle a un très bon rôle à jouer lorsque nous l'observons et l'écoutons : Elle nous donnera toujours des leçons. Peut être pensais-tu à puiser dans les ressources de la nature pour évoquer juste l'actuel drame humain? Car à ce moment, ça colle bien.

Ce dont, je ne suis pas certain, c'est si nous pouvons fonctionner comme la nature avec un équilibre biologique. Certes, notre corps en est pourvu mais il va de plus en plus mal.

Ce sont surtout nos équilibres psychiques qui sont déréglés de plus en plus face à un système qui peut rendre fou, la peur sociétale existe justement car notre système oligarchique libéral-capitaliste est bien trop usé et ne convient plus avec notre évolution dans notre monde.

Et lorsque notre équilibre psychique est mis à mal, le corps ne suis plus et réciproquement, ne serait-ce pas là, le véritable équilibre de l’être humain, d’être en harmonie avec son corps et avec sa tête ? Ce qui est bien différent de l'équilibre de la nature à ce moment là.

Par contre, je suis tout à fait d'accord pour dire que nos systèmes humains sont déséquilibré, c'est certain.

Je ne sais pas si la démocratie absolue peut exister et là, je rejoins l'avis de Léo sur le sujet. Pour moi, elle reste une utopie aussi actuellement en tous cas, mais rien que le simple fait d'évoquer la notion de démocratie pour l'humain est contradictoire avec ce que l'on a vécu.

Remarque, on n'a jamais mis en complète application la démocratie, elle se fera sans doute par le peuple, ce qui était prévu au départ de cette notion, de cette valeur.

Tout à fait d'accord avec toi avec les philosophes qui pourront proposer aux peuples des idées, de nouvelles organisations humaines etc ...

A++ vous deux. ;)
Par JML
Le 29/06/2013 à 16:58:57



Inscription : le 31/01/2004
Localisation : Brive La Gaillarde
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de JML
La notion de démocratie est une notion de nombre, la démocratie à deux n'existe pas ou si elle existe elle n'a aucune utilité.

Je voudrai jouer à l'apprenti philosophe et t'expliquer mon point de vu sur la démocratie.

La vertu démocratique est à mon avis le nombre, plus il y a de personne est plus elle est pertinente.

Pourquoi ? La diversité fait l'équilibre, dans une démocratie il y a ceux qui ont un intérêt, ceux qui sont manipulés, ceux qui sont en colère, ceux qui sont optimistes, ceux qui se foute de tout, ceux qui critique tout le temps, ceux qui sont toujours d'accord ainsi de suite.

Mais dans le nombre, quelle proportion prend chaque catégorie dans la démocratie ?

En définitif plus il y a de personne et plus ces particularités sont négligeables entres elles.

Voilà ce qu'est la démocratie, comme pour la matière, un système stable fait d'éléments instables.

Je voudrai te parler du cerveau puisque le problème de l'humanité vient de là à mon avis :

J'hypothèse que l'humanité disparaitra car elle est en passe de folie.

Ma théorie qui reste à démontrer bien sur :

Par le fait que dans le cerveau humain notre évolution qui est déséquilibré fragilise notre dopamine (neurotransmetteur dans le cerveau) elle a tendance à augmenter anarchiquement.

Pourquoi ce phénomène ?

Tout simplement que nous ne développons qu'une partie de notre cerveau, la partie cartésienne, celle qui modélise le cerveau secondaire.

Nous oublions de développer le cerveau primaire, celui qui évolue de génération en génération et qui contient nos émotions.

Comme nous n'éduquons pas nos émotions, le cerveau primaire celui qui modélise qui est la partie périphérique du cerveau est déséquilibré.

Ce déséquilibre dans le cerveau modifie le fonctionnement de la dopamine.

Ce déséquilibre de fonctionnement de la dopamine ne provoque rien pour le moment.

Juste une fragilité mentale dont nous sommes tous atteint, dépression, suicide, trouble de tout type et aussi des dégénérescences comme Alzheimer.

Cette hypersensibilité qui nous atteint risque si on n'y prête garde, de nous amener à faire des bêtise concernant notre survie.

Il faut je pense reprendre le contrôle de notre système émotionnel, en l'éduquant.

Il faudra probablement utiliser quelques produits psycho actifs en attendant pour nous aider à vivre.

Comme tu peux voir, si tu as regarder le cerveau ,la partie émotionnelle du cerveau est à l'intérieur et bien séparée comme l'hypothalamus par exemple.

La partie cartésienne entoure la partie primaire émotionnelle du cerveau et elle s'est probablement développée après.

Un jour je prendrai le temps pour t'expliquer mon point de vu sur le fonctionnement du cerveau.

Pourquoi c'est une machine quantique.

Comment et pourquoi se produise les équilibres et les déséquilibres qui font son fonctionnement.
Par loulmalet
Le 30/06/2013 à 01:02:32



Inscription : le 17/01/2008
Localisation : Montpellier
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de loulmalet
Bonsoir,

J'avais écris une réponse, j'appuie sur " valider " Plouf, plus rien ! :( Je suis maudit lol.

Du coup, je crois que je vais me servir de Word avant d'écrire et de poster, mais je n'aime pas trop. Je préfère écrire en prenant mon temps en ayant le post juste avant le mien pour répondre. Je n'aime pas me presser. Sinon, je ne retiens et n'apprends que très peu, finalement.

C'est aussi comme cela que je fonctionne pour aider les personnes sur ce forum, c'est une habitude prise il y a très peu, avant, j'avais une vie trop dingue, trop pressé, je ne voyais plus mes proches etc ... Aaah, le boulot. Du coup, je n'étais plus concentré et je n'apprenais pas de mes erreurs. Bref.

Donc, en gros, je te disais que je comprenais ton point de vue mais que j'aimerais connaitre la suite sur la notion de " Physique quantique " Et par la même, pourquoi, selon toi, le cerveau est une " machine quantique "

Si évidemment, Léo n'y vois pas d’inconvénients. Punaise, ça m'a énervé de perdre mon texte / post. =[

Bon, c'est pas grave, je passe à autre chose, mais sur le coup, ça te " Grrrrrrrr !!! "

Merci en tous cas pour nous faire partager ton point de vue, j’aurais sans doute le mien à poster après le tiens, si je suis bien ton propos.

A++ ;)
Par JML
Le 30/06/2013 à 09:22:45



Inscription : le 31/01/2004
Localisation : Brive La Gaillarde
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de JML
Bonjour

Pourquoi à mon avis le cerveau est une machine quantique ?

Prenons un fonctionnement simple du cerveau, par exemple une augmentation de dopamine.

Dans une machine simple la dopamine augmente, un évènement mental se produit ensuite elle redescend.

Voilà comment est vu le fonctionnement du cerveau à ses origines et pourquoi ont été inventé les produits psychoactifs pour soigner.

Il suffit de jouer sur la quantité de dopamine, en plus ou en moins, pour augmenter ou minimiser l'événement.

Je pense que cette théorie est fausse, voici la mienne.

On reprend l'augmentation de la dopamine.

Un événement se produit, à mon avis la dopamine ne baisse pas, du moins pas tout de suite.

Ce sont les autres neurotransmetteurs qui rééquilibre le cerveau, avec une dopamine au niveau plus faut.

Une fois l'équilibre refait, tout rebaissera tranquillement, mais cette fois ci, proportionnellement en équilibre et sans aucun effet.

Prenons un exemple chiffré :

La dopamine est à 0 elle monte de 1, les autres neurotransmetteurs provoquent l'équilibre avec la dopamine à 1.

Lors de la monté de la dopamine à 1 un événement s'est produit.

Une fois l'équilibre rétabli, le cerveau revient au repos avec la dopamine à 1, mais équilibrée par les autres neurotransmetteurs.

Puis petit à petit l'ensemble rebaisse doucement, pour revenir à 0, sans aucune réaction mentale, puisqu'il y a équilibre lors de la variation de retour.

Ce qui me fait dire que la position mentale du cerveau en équilibre est le raisonnement l'apaisement, la position de déséquilibre est l'action l'émotion.

Le cerveau ne fonctionne pas sur des états d'équilibres qui sont des états de repos, mais sur des variations déséquilibrées, ce sont les variations déséquilibrées qui provoquent chez nous des actions et des émotions.

Dans mon hypothèse nous voyons bien que le cerveau fonctionne comme une machine quantique, par quanta, par déséquilibre brusque.

C'est à dire une quantité qui se déclenche brusquement, pour faire une action et ensuite retrouver un équilibre à l'étage supérieure.

Comparaison avec la catastrophe ultra violette d'Albert Einstein :

On chauffe un métal, les électrons s'agitent provoquant une fréquence dans le métal.

Plus on chauffe et plus la fréquence augmente, faisant changer la couleur rouge qui est la fréquence infra rouge du métal.

Puis arrivé vers l'ultra violet il ne se passe plus rien, on chauffe, on chauffe et ne rien ne se passe aucune augmentation de fréquence.

Puis tout d'un coup cela change, c'est l'effet quantique, cela change après avoir emmagasiné une certaine quantité d'énergie.

Max Planck l'inventeur de la mécanique quantique à trouvé la constante qui s'appelle constante de Planck elle détermine cette quantité qui est de 6,62606957 10 - 34 joules/seconde.

Dans le cerveau le déclanchement d'un évènement par déséquilibre suit ce phénomène, d'un coup il ne se passe rien, puis déséquilibre.

Ce déséquilibre peut se produire petit à petit, 1 mois, voir 6 mois, voir 1 an après, car comme il s'agit d'un quanta il peut se produire longtemps après.

A chaque fois qu'il y a déséquilibre il y a événement, il faut donc rétablir l'équilibre pour que le cerveau humain résonne correctement et soit apaisé.

Mais l'équilibre se produit sur l'ensemble des neurotransmetteurs.

Exemple de maladie et de façon de la soigner :

La dopamine est à 0, elle passe à 1, à 1 l'ensemble des neurotransmetteurs ne rétabli pas l'équilibre.

Ce qui fait que l'événement persiste si c'est une angoisse, elle persiste, c'est la maladie.

Donc nous donnons un produit psychoactif pour faire descendre la dopamine à 0.

Mais à 0 pas d'équilibre non plus, comme elle a variée une autre maladie s'installe plus d'angoisse mais un TOC cette fois ci.

Nous ne connaissons par le problème et plutôt que de faire descendre la dopamine nous rajoutons 1.

Elle passe à 2, là le cerveau réagit et les autres neurotransmetteurs rétablissent l'équilibre, c'est gagné, le malade raisonne bien il est calme, plus d'angoisse.

Pire encore, la dopamine est à 1, l'équilibre n'est pas atteint, nous ne savons pas que le dérèglement est la dopamine qui provoque ces angoisses.

Nous jouons sur la sérotonine nous mettons 1 à la sérotonine l'équilibre ne se fait pas nous avons encore créé une autre maladie.

Puis nous mettons 2 à la sérotonine, là le cerveau réagit et se recréait l'équilibre.

Nous avons recréé l'équilibre en jouant sur un autre neurotransmetteur que celui qui a provoqué le problème au départ.

Comme tu vois le soucis est de provoquer un équilibre en jouant sur l'ensemble des neurotransmetteurs du cerveau.

Les uns influençant les autres.

Ceci explique très simplement l'effet des drogues (tabac, alcool, drogue de tout type) sur le cerveau et pourquoi nous avons tant de problème avec.

Voici donc une théorie qui est la mienne, qui n'est pour le moment pas une théorie scientifique, c'est juste de la philosophie, donc une hypothèse dans le monde des hypothèses.
.
Par loulmalet
Le 01/07/2013 à 01:30:13



Inscription : le 17/01/2008
Localisation : Montpellier
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de loulmalet
Bonsoir JML,

D'où les effets secondaires des médicaments, des psychotropes entres autres ! Effets secondaires qui peuvent faire naitre une anomalie dans notre cerveau car on ne sait pas encore bien agir sur les hormones, nos moyens de soigner par la chimie sont encore limités.

Quant on saura faire de la chimie exactement comme elle est faite dans notre cerveau, ce sera surement un début de solution.

A partir de là, on peut sans aucun doute créer des pathologies supplémentaires, en essayant de soigner la principale, elle même corrigées par des " stabilisateurs " et on recommence le schéma, si bien que ce n'est certainement pas la dernière solution trouvée pour soigner correctement une maladie.

Si tout est lié dans le cerveau pour qu'il y est un équilibre physique et psychique naturel, alors ta théorie est valide. Mais cela signifie aussi que nos moyens chimiques pour soigner nos pathologies sont très mal adaptés au fonctionnement du cerveau et des hormones qui le stimule ou le ralentisse.

Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est si le cerveau suit la loi de la relativité ( Oui, après tout, pourquoi pas, me dis-je ... ), pas celle de Newton en 3 dimensions mais celle d'Einstein en 4ème D, je ne pense pas que ce soit applicable mais je suis sur que tu dois avoir un avis la dessus.

Je pense à cela, car dans l'univers, il existe aussi un équilibre, alors pourquoi ne pas suggérer que notre cerveau suit ces même principes, ce qui expliquerait que la machine quantique pour le cerveau est probable. Sauf que les masses de l'univers ne s'apparentent peut être pas à notre cerveau.

Les étoiles meurent et nos tissus aussi, notre cerveau meurt par le phénomène de vieillesse, l'univers peut-il vieillir aussi et on assisterait ainsi à sa fin. Sauf que notre cerveau est plus limité dans la durée, à l’échelle de l'univers, ce n'est rien du tout, mais cette notion de durée, de temps est là pourtant.

En tous cas, pour les signaux nerveux, le métabolisme, le fonctionnement des hormones etc ... tout est fait dans le corps humain pour qu'il est un équilibre au départ. Enfin, au départ, l'univers n'est pas formé et à notre naissance, le cerveau, les membres, les connections etc ... non plus.

Par contre, aucune similitude avec le Big-Bang, sauf que lorsque l'on nait, pour un nouveau né, ça doit être très violent, la création d'un être, de la nature, de l'univers l'est toujours d'ailleurs. Mais il ne s'agit pas de la formation de l'univers mais d'un être humain. Pourtant, je persiste à croire que des similitudes existent entre notre corps, notre cerveau, la nature et l'univers.

Par exemple, lorsque l'on mange des glucides ( à IG élevés ou bas ), l'insuline est là pour ne pas saturer le pancréas et provoquer donc un équilibre, comme une protection naturelle. Si l'insuline travaille trop, un déséquilibre se passe et le corps au lieu de se servir des nutriments sources de glucides pour faire de l’énergie ( pour le cerveau, pour tout notre système digestif et respiratoire, pour compenser l'exercice physique et psychique etc ...), va les stocker dans les cellules graisseuses augmentant notre masse grasse.

Ce n'est bien sur qu'un des aboutissants en terme de déséquilibre que l'on peut constater. Des déséquilibres sont omniprésents dans l'univers aussi, ça ne veut pas pour autant dire qu'il se porte mal.

Il y a déjà ici, des pathologies liées comme le diabète par exemple. Et la science n'a pas encore résolu la problématique, puisque le diabète est une maladie qui se soigne, mais tu es obligé de te soigner ( de prendre des médicaments Ad Vitam Aeternam selon le type de diabète bien sur ).

Je suis certain que, à force d'agir à coup d'hormone, de médicaments, on doit perturber sérieusement à la longue, notre fonctionnement tout entier, aussi bien le cerveau que notre corps.

Mais si alors, la machine quantique est présente dans notre cerveau, on ne peut pas appliquer des soins plus adaptés en rapport avec cette loi qui nous apprend beaucoup de mécanisme physiques ? Ou alors s'en servir comme " campagne de prévention " comme c'est déjà le cas.

Mais, comme on n'a pas encore tout découvert, on préfère jouer la carte de la sureté, la prévention étant un moyen non négligeable pour éviter des maladies, c'est plus difficile pour les pathologies psychiatriques cependant.

Le cerveau reste un mystère encore pour la science, comme quoi, le corps humain a peut être, cette similitude avec la complexité de l'univers. On a pas encore trouver la fin même si des hypothèses sont soumises.

Donc, pour résumer, l'univers et l’être humain pourraient sans aucun doutes avoir des liens physiques, psychiques, je ne sais trop comment l'interprété à partir de l'univers, en tous cas, j'aurais essayé.

Voilà, j'espère que j'aurais compris ton point de vue et que le mien pourra te servir de réponse au cas où. C'est très intéressant.

A++ ;)
Par JML
Le 01/07/2013 à 09:53:03



Inscription : le 31/01/2004
Localisation : Brive La Gaillarde
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de JML
Bonjour

Oui j'ai bien compris ton propos, mais rien n'indique que l'humain ne fonctionne pas comme le reste par équilibre et déséquilibre.

Pour l'effet quantique il est du si tu as compris au fait que le cerveau primaire ne fonctionne pas par quantité mais par variation ou déséquilibre.

En terme plus clair pour étayer mon propos :

Ma théorie repose sur le fait que les neurotransmetteurs du cerveau peuvent varier et varie sans qu'il se passe quelque chose dans le cerveau secondaire.

Cette variation est constante et représente notre fonctionnement naturel, notre pensée nos idées de tous les jours, le cerveau secondaire travail en équilibre de façon normal et apaisé

Un neurotransmetteur augmente et diminue pour un raisonnement les autres compensent comme les vases communicants. C'est le fonctionnement normal du cerveau secondaire.

Maintenant j'ai une peur subite, je fais un mouvement brusque du à l'émotion, dans ce cas notre cerveau primaire travaille en déséquilibre interférant aussi sur notre cerveau secondaire.

Là à mon avis est le phénomène quantique.

C'est pour cela que je fais la différence entre les deux cerveaux, le cerveau primaire des émotions et le cerveau secondaire qui modélise.

L'un influençant l'autre et ainsi de suite, la maladie mentale, l'effet drogue ne sont pas des effets qui jouent uniquement sur notre cerveau secondaire, mais beaucoup sur notre cerveau primaire par effet quantique.

C'est pour cela que je dis que nous allons par un dérèglement de la dopamine vers la folie.

Pourquoi ?

Par le fait que notre intelligence augmente, elle est compensée par une hyper sensibilité, ce qui équilibre mais qui pose problème.

Peut être que nous ne nous apercevons pas que notre imaginaire augmente par le fait que notre sensibilité augmente.

Une image car je m'égare un peu :

Nos émotions sont à 0 c'est l'état de notre cerveau primaire au départ, notre cerveau secondaire est à 1 dans l'état initial.

Transformons cela en hauteur 0 mètre pour le cerveau primaire et 1 mètre pour le cerveau secondaire.

Si notre cerveau secondaire augmente et que notre cerveau primaire n'augmente pas, la hauteur augmente, ne nous permettant plus de combler cette distance.

Lorsque nous passons de l'un à l'autre soit par la maladie soit par l'émotion.

Il faut donc faire monter nos émotions en même temps que la partie qui modélise, pour conserver le même écart.

Revenons à notre effet quantique :

Le déclanchement d'une émotion et le déséquilibre provoqué peut avoir un cause précise, comme la peur et disparaître lors du rééquilibrage.

Mais la peur ne déclenche pas à chaque fois ce déséquilibre, il y a une certaine quantité de déclanchement.

Ce qui fait qu'il y a fluctuation comme s'il fallait atteindre une certaine quantité d'émotion pour déclencher le déséquilibre, voila à mon avis l'effet quantique.

Cet effet peut se produire n'importe quand, à n'importe quel moment et pour n'importe quelle cause.

Lorsqu'il y a un moment une cause connue, c'est le fonctionnement normal des émotions, mais quand le moment ou la cause n'est pas connue, c'est la maladie.

Lorsque chimiquement nous rétablissons cet équilibre, que ce passe t'il si la dose varie, augmente ou diminue ?

Comme il s'agit d'effet quantique c'est du n'importe quoi à mon avis.

Il est donc important, si on joue sur un seul neurotransmetteur en rétablissant l'équilibre, d'être le plus précis possible.

Bien sur l'idéal serait d'avoir une machine qui analyse et calcul le déséquilibre et qui nous fabrique un médicament qui le rétablisse.

La question que je me pose est :

Admettons que cela existe, par exemple en faisant un scanner du cerveau qui nous dit :

Pour rétablir l'équilibre, il faut jouer en plus ou en moins, sur tels ou tels neurotransmetteurs.

Elle nous fabrique le médicament à prendre.

Tous les combien de temps il faudra refaire cette opération pour rétablir les équilibres successifs jusqu'à la guérison, 1 semaine, 15 jours, 1 mois, 1 an ?

Pour être simple, l'effet quantique du cerveau qui fait interagir notre cerveau primaire et secondaire est comme le calage à l'allumage d'une voiture essence.

Le déclanchement de l'étincelle de la bougie doit se faire un peu avant que le piston arrive en haut, dit point mort haut.

Il y a variation en fonction de la vitesse, un petit ressort décale ce déclanchement plus ou moins avant suivant la vitesse de rotation du moteur.

S'il y a trop d'avance, ou trop de retard, le moteur fonctionne, mais plus ou moins bien.

Il en est de même dans le cerveau avec le médicament qui joue le rôle du ressort provoquant l'équilibre en variation permanente.

Excuse mon propos, il est un peu touffu et par la faite très incomplet, cela ressemble un peu à un four tout d'idée qui n'est pas explicite et pose plus de questions qu'il ne donne de réponse.

Mais comme je suis dyslexique, il est très difficile pour moi d'expliquer ma pensé.
.
Par loulmalet
Le 02/07/2013 à 15:16:06



Inscription : le 17/01/2008
Localisation : Montpellier
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de loulmalet
Salut JML,

Non, t'inquiète pas, je comprends ton point de vue général sur le sujet. Tu as de très bonnes idées que je ne serais moi-même pas allé chercher.

Donc, le cerveau primaire n'est pas directement lié avec le cerveau dit " secondaire " dans ton propos, le premier subit la loi des équilibres- déséquilibres et varient selon nos émotions.

Le cerveau secondaire lui modélise et essaye de mettre de l’ordre de façon logique, cartésienne.

Par contre le lien direct à faire, est que le cerveau primaire agit de façon quantique alors que le deuxième est plus pragmatique en somme.

Je pense que, tout comme toi, nous allons vers un dérèglement du fonctionnement de notre cerveau par le fait que la dopamine se dérègle ( et pas que cette hormone ), car notre sensibilité s'accroit ce qui n'est pas une mauvaise chose.

Par contre, si on devient hyper sensible, ça pose une problématique tout autre et c'est pour cette raison à mon avis que les pathologies psychiatriques augmentent. Ce n'est pas pour rien que l'on travaille sur les émotions lors d'une psychothérapie de groupe ou une lors d'une analyse psychanalytique.

Le problème est que lorsque l'on travaille nos émotions pour comprendre de ce quoi on souffre, c'est que, d'une part, l'hyper-sensibilité nous empêche de travailler sur une émotion simple, et que, d'autre part, il faut savoir rester pragmatique.

En effet, sinon, les psychoses liées aux délires ne peuvent se soigner puisque l’hyper-sensibilité nous force à rester enfermé dans notre maladie, n'écoutant que notre mal-être à cause du dérèglement chimique dans notre cerveau, et de ce fait ne pas pouvoir faire une analyse correcte de ce qu'il se passe pour l'individu malade.

Ces maladies ont un point commun : Elle ne peuvent pas se soigner en un mois ou même deux ou 5 ans, c'est parfois le temps d'une vie, car on aura accepté de se soigner et de vivre avec notre maladie en ayant atténué un maximum, les symptômes.

Ce que tu expliques à propos de l'effet quantique dans le cerveau primaire, moi, je l'interprète comme cela :

Par le fait des impulsions et pulsions électriques qui sont à la base de notre cerveau pour réagir, penser, réfléchir, imaginer etc ...

Il se peut très bien que les hormones ainsi déréglées, soit par les médicaments, soit par la maladie elle-même agissent de façon néfaste sur la capacité de notre cerveau à fournir de l’énergie correctement car ces signaux électriques sont soit trop rapide, ou trop lent.

Sans signaux électriques qui régulent les connections et qui sont à la base de l’énergie et de la chimie de notre cerveau, il est tout à fait possible que des maladies apparaissent sous des formes différentes selon que tel ou tel signaux ne fonctionne plus très bien.

Par exemple :

Le rôle des médicaments pour jouer sur la dopamine pour en augmenter ses effets ou les diminuer, est ainsi mal adapté car on ne prend pas en compte comment, dans notre cerveau, ces signaux électriques vont transmettre de l’énergie qui va pouvoir être utilisé par cette transformation soudaine de la production de dopamine.

Sans compter que le cerveau ne pourra pas rétablir un équilibre naturel, puisque les médicaments qui agissent sont chimiquement transformés à la base et ne correspondent pas très bien à la chimie naturelle de notre cerveau.

Ils nous reste beaucoup de choses à apprendre sur notre cerveau, surtout que l'on ne sait pas l'utiliser à 100 %, le plus souvent, on approche les 25 / 30 %.

Sans doute, les moines qui méditent avec sagesse savent se servir un peu mieux de leur cerveau que nous, car ils sont capables de prouesses qu'aucun humain n'a encore pu réalisé. Des mystères pointent encore le bout de leur nez, mais c'est en parti expliqué par le fait qu'ils repoussent les limites et qu'ils utilisent mieux les capacités de leur cerveau.

La science dans ce domaine a encore de beaux jours devant elle, pour comprendre la complexité de notre cerveau humain.

Je pense que j'ai bien saisi ton propos, je complète par mon point de vue, qui n'est que mon point de vue, et que je peux me tromper.

A++ ;)
Par JML
Le 02/07/2013 à 16:25:34



Inscription : le 31/01/2004
Localisation : Brive La Gaillarde
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de JML
Bonjour loulmalet

Donc, le cerveau primaire n'est pas directement lié avec le cerveau dit " secondaire " dans ton propos, le premier subit la loi des équilibres- déséquilibres et varient selon nos émotions.

Le cerveau secondaire lui modélise et essaye de mettre de l’ordre de façon logique, cartésienne.

Par contre le lien direct à faire, est que le cerveau primaire agit de façon quantique alors que le deuxième est plus pragmatique en somme.


Je suis content, pour un dyslexique, je me débrouille pas trop mal.

Oui tu as compris, dans la catastrophe Ultra Violette d'Albert Einstein ce que n'a pas compris ce scientifique de talent c'est qu'un même procédé peut varier en fonction de son positionnement.

Lorsque l'on chauffe le métal au début c'est linaire et proportionnel, ensuite c'est quantique et dépend d'une valeur bien précise.

Je pense que nous associons deux cerveaux, pas un cerveau et un système émotionnel.

Deux cerveaux qui agissent ensemble et qui fonctionnent de façon complémentaire.

Je pense aussi que si nous avons longtemps pris le cerveau pour une machine proportionnelle, c'est que nous nous sommes beaucoup intéressés au deuxième cerveau.

Le cerveau primaire fonctionne de façon proportionnelle et quantique le deuxième celui qui modélise et qui utilise les sens humains fonctionne de façon équilibré à mon avis.

Nous obtenons donc trois fonctionnement un fonctionnement proportionnelle et quantique des émotions et un fonctionnement équilibré du raisonnement et de gestion des sens.

Mais comme il y a association, nous pouvons avoir, une action quantique liée à l'émotion sur un raisonnement, ainsi qu'une action quantique liée à un mouvement par exemple.

Mous pouvons avoir aussi un raisonnement équilibré lié à une action contrôlée.

Comme tu vois tout ceci me semble complexe et peut être faux, par le fait que je ne vois qu'une fonction quantique du cerveau pour les émotions, une fonction équilibrée pour le raisonnement et pour la gestion des sens.

C'est curieux mais je positionnerais la partie sexuelle de l'humain dans les émotions.

Car la reproduction de la plupart des animaux est émotionnelle.

Je pense que la sexualité humaine est du à la frustration de l'humain suite au développement de nos possibilités de remise en question, dit aussi intelligence.
.
Par loulmalet
Le 04/07/2013 à 01:18:05



Inscription : le 17/01/2008
Localisation : Montpellier
Ce a quoi il faut s'attendre    Modifier le message   Configuration de loulmalet
Bonsoir JML,

Donc, il ne s'agit pas d'un cerveau à deux vitesses, les deux sont complémentaires. Je pense que la complexité de notre cerveau est difficile à comprendre, c'est pour cette raison que l'on a du mal à expliquer son fonctionnement et ses aboutissants.

Néanmoins, ton point de vue est intéressant, dans ce sens qui voudrait qu'il fonctionne de manière quantique et proportionnelle et de façon équilibrée suivant nos actions, nos émotions ressenties.

Je pense que tu as creusé une idée probable d'un de ses fonctionnements, par association, nous avons compris comment le cerveau agit et quelles en sont les conséquences. Pour moi, ton point de vue est crédible, surtout que tu prends en compte la complexité, en soulignant le fonctionnement quantique et proportionnel et, le fonctionnement pragmatique, cartésien.

J'y rajouterais mon point de vue en espérant que j’aurais bien relaté et compris le tien : le fonctionnement par " mémoire " ou mémoire génétique " au sein de notre cerveau.

En effet, par le fait que l'intelligence augmente et accroit notre hyper-sensibilité, il nous reste le fonctionnement, primaire ( donc du premier cerveau cité ) qui a gardé son identité originelle mais se voit perturbé par notre évolution au fil des temps.

Le cerveau évolue et essaye de s’adapter au changement pour créer des équilibres et déséquilibres nouveaux.

C'est pour cette raison que tu places la sexualité dans les émotions, à mon avis, et tu n'as pas tort. mais lors de ces changements qui doivent être progressifs et proportionnels , malheureusement, l'homme veut aller trop vite et notre cerveau s'adapte comme il peut.

Le cerveau secondaire lié ne peut pas faire son travail de modélisation sur le plan cartésien car les " données " du cerveau primaire sont faussées par manque d'utilisation, ou par la complexité de l' évolution ne nos possibilités de remise en question, de la frustration, bref, de l'intelligence, comme tu le dis.

Et là, c'est celui qui gouverne les émotions qui est mis à mal car le changement est trop brusque par rapport à son état primaire, par mémoire identitaire, qui reste au fil du temps passé, bien ancré dans notre cerveau et nos gènes.

Je crois que tu as raison sur le plan du cerveau primaire qui est le plus perturbé et que nous ne savons plus ou pas utilisé. J'en donne une des mes raisons, mon point de vue, sans pour autant que ce soit une vérité absolue.

En conséquence, notre cerveau est capable d'évoluer, toujours, mais l'homme, avec ses soifs de pouvoirs, d'argent, de performances, de haine, d'amour etc ... qui augmentent de façon exponentielles sans contrôle ( ou une mauvaise remise en question ) ... ; contribue à contrer son fonctionnement primaire, d'où le cerveau primaire qui gère nos émotions est " malade ".

Notre cerveau secondaire, lui, ne suit pas et fonctionne de manière anarchique car les fondations, l'origine étatique de notre cerveau primaire sont bafouées.

Ce qui fait que l'on peut avoir une recrudescence des pathologies liées à ces phénomènes : les tueurs en série sont pourtant dotés pour la plupart, d'une intelligence qui dépasse souvent celle des communs des mortels. Comme quoi, l'intelligence ne fait pas tout. Le cerveau malade peut amener à ce genre de pathologie macabre.

Ou des pathologies graves, comme des personnes psychotiques, schizophréniques ou encore dépressives, mélancoliques etc ...

Ou encore, sans pathologie établie, l'homme se perd dans sa soif de performance, d'argent, de réussite et arrive à se faire un chemin dans notre société mais il met de coté sa vie familiale, sociale. Bien d'autres exemples sans pathologie apparente existent, je ne vais pas les citer tous, bien entendu.

Il existe ( heureusement ) des personnes pour qui, ce " mal être du cerveau " ne les affectera pas et auront une vie bien gérée selon leurs envies, leurs choix, leur émotions etc ... Ceci pour souligner que nous ne sommes pas tous malades, ce qui pourraient ressortir dans le fond de mon propos, et que je ne veux pas.

Par contre, notre société est malade, il faut savoir s'en prémunir par humour, ou par indifférence puisque cela ne nous apporte rien, ou se sentir préoccupé par ce problème et en parler. Conséquence du mauvais fonctionnement de cerveau ? Nul doute que que notre société malade y soit pour quelque chose, c'est certain mais pas que ...

C'est là qu'interviennent les choix, qui eux, sont surement liés au cerveau entier, mêlant le cerveau primaire et secondaire. Nous en avions déjà parlé mais que deviennent-ils par rapport au fonctionnement de notre cerveau ?

Comment faire les bons choix ( au début de ce post, on a en un peu évoqué la problématique vis à vis du peuple ) avec un fonctionnement anarchique de notre cerveau ?

De notre capacité à faire les bons choix malgré cela car le cerveau n'est pas mort, loin de là, il faudrait surement que l'homme agisse différemment dans sa vie, pour garder une bonne santé de son cerveau.

Tu n'es pas obligé d'y répondre JML, je laisse imaginer les personnes suite à la lecture. Mais si tu te sens, alors ne te prive pas, comme d'habitude. Je suis bien heureux aussi d'avoir compris ton propos, j'aurais très bien pu mal l'interpréter, pas par ta faute mais car le sujet n'est pas simple.

Ce qui ne nous arrêtera pas, heureusement.

A++ :)
Pages : 1 - 2 - 3 - 4
Page suivante


Retour sur le forum Autres

Identification

Nom d'utilisateur
Mot de passe

  Recevez vos identifiants par e-mail si vous les avez oubliés.
  Inscrivez-vous si vous n'êtes pas encore membre de TousLesDrivers.com.
 
Répondre au message Ce a quoi il faut s'attendre

   Message
      

   Insérer des smileys
    :)  ;)  :D  :P  :(  :?:
    Plus de smileys
    Lien N°1 / Lien N°2 / Puce / Gras / Italique / Souligné / Barré

   Merci de lire la FAQ avant d'ajouter un message.